famille ollagnier

Comité d’accueil

Nous atterrissons le 2 juillet à Roissy et filons directement a Kerbeleg chargés de nos bagages pour les cinq prochains mois. A nous la terre des galettes de blé noir et caramels au beurre salé.

Le lendemain, alors que nous faisions un nouveau tour du chantier apparaît devant la maison un monsieur d’un âge respectable, l’air penaud, triste et surtout très gêné de se pointer à l’improviste. Monsieur Ollagnier s’approche donc et nous explique que sa belle-mère Odette Mahé (Juin) venait de décéder et avait exprimé le désir qu’à son décès soit organisée une visite en famille de la ferme dans laquelle elle était née et avait grandi, et si cela ne nous dérangeait pas qu’ils voient la fameuse propriété. Nous lui confirmons que non seulement il ne nous dérange pas mais que nous sommes de surcroît très heureux de voir débarquer un lien pré-historique-Raveton à Kerbeleg. Apparaît donc une ribambelle d’enfants et petits enfants, pièces choisies de tous horizons à qui nous faisons découvrir la maison. Une bonne quinzaine de regards ébahis ou indifférents mais qui sont visiblement très touchés de pouvoir partager un peu du décor de jeunesse de la grand ou arrière grand-mère partie voir si le fameux trésor de Kerbeleg n’était finalement pas caché dans la mémoire de nos ancêtres facétieux.

Un signe, un hasard, toujours est-il que nos premiers pas sur les traces de l’histoire de cette vieille bâtisse nous poussent un siècle en arrière. Nous promettons de passer les voir à Moëlan-sur-Mer, a quelques battements d’ailes.

Signe. Rencontre.


Published on: 3 juillet 2020  -  Filed under: Rénovations et mises aux normes